Le JO de Tokyo en 2021, mais pas forcément en été

Jeux Olympiques

Les Jeux olympiques d’été de Tokyo 2020 n’auront donc pas lieu en 2020. Mais ils pourraient également ne pas se tenir obligatoirement durant l’été. Lors d’un point presse téléphonique avec des médias internationaux, mercredi 25 mars, Thomas Bach, le président du Comité international olympique (CIO) a indiqué que tout était ouvert. «Le souhait est d’organiser ces Jeux au plus tard à l’été 2021, mais le choix de la période ne se limite pas aux deux mois d’été, a-t-il précisé. Toutes les options sont possibles, y compris l’été 2021

C’est bien-sûr le développement planétaire et exponentiel de la pandémie de coronavirus qui a poussé le CIO, avec l’accord du gouvernement japonais, à reporter de plusieurs mois les Jeux olympiques de Tokyo qui devaient s’ouvrir le 24 juillet. D’ores et déjà, le relais de la flamme olympique, qui restera brûler au japon, a été annulé. Dans la capitale nippone, même les horloges indiquant le compte à-rebours avant le début de l’événement ont repris une activité normale en donnant l’heure, a remarqué Francs Jeux.

Les contrats des sponsors prolongés ?

Le comité d’organisation local des Jeux olympiques et paralympique (COJO) mettra en place ce jeudi un groupe de travail chargé, avec le CIO, d’organiser concrètement le report de l’événement sur un plan logistique mais également contractuel. Une charge que Thomas Bach a qualifié de «puzzle». Cette structure travaillera sur les différents scénarios possibles afin de fixer les meilleures dates pour l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques. Il faudra notamment régler le problème du village olympique dont les logements, promis après les Jeux à la vente pour des particuliers, devront être gardés une douzaine de mois de plus. «C’est un des milliers de problèmes dont va devoir s’occuper le groupe de travail, a reconnu le président du CIO. Nous sommes dans une situation sans précédent et avons un défi sans précédent.»

Les aspects économiques et marketing ne seront pas les plus simples à régler également. Quelques accords avec des Top Sponsors arrivent à échéance fin 2020, comme ceux des américains General Electric et Procter & Gamble ou le français Atos. Les Jeux de la 32e olympiade figurent sur leur contrat. «Nous avons contacté tous nos sponsors et nous avons leur plein soutien en ce qui concerne le report des Jeux Olympiques, a assuré Thomas Bach. Ces Jeux s’appellent Tokyo 2020 et, selon moi, il est logique que les sponsors conservent leurs droits même si ces Jeux ont lieu en 2021.» De quoi expliquer pourquoi l’événement ne change pas de nom malgré un changement d’année.

© SportBusiness.Club Mars 2020