L’Euro de hand à la recherche de son équilibre.

Tous derrière des Bleues. C’est le mot d’ordre des responsables du comité d’organisation de l’Euro féminin de handball qui débute jeudi. L’équilibre économique de la compétition est à ce prix car l’essentiel du budget provient de la billetterie. Des salles pleines pour le championnat d’Europe seront gages de réussite financière pour le tournoi et la fédération française de handball qui est à la manœuvre.

A une semaine du coup d’envoi de l’Euro, 115.000 billets avaient été vendus : il en faut 165.000 pour que l’opération soit financièrement équilibrée. La billetterie représente 5% d’un budget légèrement supérieur à 10 millions d’euros. «L’objectif est de trouver le bon équilibre entre l’attractivité commerciale, qui permet de garantir l’accès au plus grand nombre, et le niveau optimal des recettes,» confirme Alexandre Ferracci, directeur général du comité d’organisation.

L’enjeu du Hall XXL.

Les premiers matchs de l’équipe de France en tour préliminaire à Nancy sont pleins. En fin de compétition, l’Accor Hôtels Arena à Paris, est presque complète pour les demi-finales et la finale. L’enjeu pour les organisateurs se situe au milieu, lors du tour principal, à Nantes, où l’équipe de France disputera ses rencontres. En Loire-Atlantique il faudra remplir Le Hall XXL, une salle de 8.450 places. Les spectateurs attendent de connaître les affiches pour se décider.

«A Nantes nous bénéficions d’un public très connaisseur en handball, affirme Alexandre Ferracci. Le revers de la médaille c’est qu’ils attendent maintenant de savoir qui jouera là-bas, et quand avant de réserver leurs places.» Tout se décidera donc à la dernière minute. Les Bleues ont en main leur avenir sportif. Les Nantais celui économique du tournoi européen.

© SportBusiness.Club. Novembre 2018.


Euro 2018, quel modèle économique ?

Pour organiser l’Euro féminin, la Fédération française de handball reçoit une subvention de la part de la Fédération européenne de handball (EHF). En contrepartie, l’organisateur reverse à l’EHF une redevance sur le chiffre d’affaires de la billetterie. Ces deux montants seront quasiment équivalents. Si tous les coûts d’organisation sont supportés par le comité d’organisation, ce dernier ne bénéficie pas des recettes marketing, droits audiovisuels et sponsoring commercialisés par Infront qui restent au sein de l’EHF. Les “fournisseurs nationaux” sont la seule marge de manœuvre pour les organisateurs. Pour Caisse d’Epargne, l’un des principaux partenaires du hand français, l’Euro 2018 a dû “racheter” à l’EHF et Infront de la visibilité sur les panneaux lumineux.


Mise à jour, jeudi 29 novembre 2018

Le budget de l’Euro 2018 de handball féminin

Budget total : 10,5 millions d’euros

  • Billetterie : 5,6 millions d’euros
  • Subventions : 4,2 millions d’euros
    • Collectivités, Fédération française de handball, EHF.
  • Partenaires nationaux / hospitalités : 700 .000 euros
    • Caisse d’Epargne, Renault, Uniformation, Radio France,

Source : L’Equipe du 29 novembre 2018