Teddy Riner lance son école de sport-business

Teddy Riner et Franck Papazian (MediaSchool)

Le double champion olympique et décuple champion du monde de judo a aussi une vie en dehors des tatamis. Teddy Riner lancera à la rentrée 2019 son école de sport-business. Le champion français prend des parts dans Paris School of Sports, le cursus créée par Mediaschool, groupe présidé par Franck Papazian, par ailleurs propriétaire des magazines Stratégies et CB News.

«Nous possédons trente écoles de journalisme, communication, digital, et marketing, explique Franck Papazian. Cette année nous lançons une école sur le secteur du luxe. L’organisation des jeux Olympiques en 2024 à Paris a été un élément déclencheur pour nous. L’événement va transformer le sport en France et les métiers du sport

Mediaschool parie sur un engouement dans le secteur du sport et une forte demande d’experts par les entreprises, agences, institutions ou collectivités. Une perspective qu’avait souligné Jean-François Jeanne, directeur général d’Infront France lors de la présentation du guide Sporsora des agences de marketing sportif.

Trois cycles dès septembre 2019

En septembre 2019, Paris School of Sports proposera trois cycles : une première année post-bac, une troisième année bac+3, et un Master 1, bac+4. Deux autres (Année 2 et Master 2) arriveront l’année suivante. Les deux années de Master se réalisent en alternance. Les coûts annuels s’élèvent entre 7 200 et 8 000 euros.

«Notre valeur ajoutée est d’avoir des professionnels qui ont l’expertise du sport, comme Teddy Riner, affirme Franck Papazian. C’est aussi le fait que nous ne réfléchissons pas en termes de programmes pour créer nos écoles, mais en employabilité de nos étudiants. Notre obsession est d’avoir 100% de nos étudiants recrutés à la sortie de l’école

Reconversion des sportifs de haut niveau

Teddy Riner ne compte pas jouer les faire-valoir dans l’école. «Plus qu’un ambassadeur, je souhaite impulser quelque chose auprès des jeunes, et j’aurai mon mot à dire sur les formations», précise le judoka qui pense aussi au problème de la reconversion des sportifs de haut niveau. L’école pourra ainsi intégrer des athlètes en fin de carrière et désireux de se diriger vers un métier du marketing sportif.

«J’ai beaucoup voyagé dans ma carrière, et accumulé beaucoup d’expérience dans ce secteur, sur les compétitions de judo, mais aussi sur beaucoup d’autres événements auxquels je me suis intéressé, commente Teddy Riner. J’aimerais d’ailleurs que l’on ait un partenariat avec l’Insep.»

Paris School of Sports sera dirigé par Stéphane Bitton, ancien rédacteur en chef de l’Equipe.fr. Il sera aidé par David Roizen et Gladys Bézier, deux spécialistes de la communication et du sport. Un certain nombre d’intervenants sont déjà connus, notamment Amélie Oudéa-Castera, présidente de Rénovons le sport français, Alain Bertholom, président de la fédération française de lutte ou Amel Bouzoura, directrice du sponsoring à FDJ.

© SportBusiness.Club. Octobre 2018