Le Tour passe sur trois roues avec Yamaha

Impossible de les rater en tête de peloton. Les motos Yamaha Niken à trois roues ne passent pas inaperçues sur Paris-Nice dont l’arrivée est jugée dimanche 17 mars. Le constructeur japonais a signé un accord de trois ans avec Amaury Sport Organisation (ASO) pour l’ensemble de ses épreuves cyclistes, notamment le Tour de France. La marque succède à Kawasaki qui équipait les motards d’ASO depuis plus de 40 ans.

«Cet accord est le résultat d’un alignement des planètes, confie François Tarrou, directeur marketing, communication et compétition de Yamaha Motor France. L’idée est née il y a deux ans suite à une discussion entre ASO et le patron de Yamaha Europe. Et puis, il y a eu le lancement cette moto, la Niken, un nouveau concept de GT destiné aux grands espaces.»

L’engin, une moto de 900 cc et 115 chevaux, est sorti à l’automne dernier. Il se destine au marché des motards épris de tourisme et voyages. «Les courses cyclistes, le Tour de France, c’est l’esprit d’évasion, les routes de montagne, les cols et les virages, tout ce que l’on recherche pour l’univers de la Niken, précise François Tarrou. C’est un terrain d’expérience, mais pas un laboratoire, car la moto est parfaitement finalisée.»

Jusqu’à 40 motos mises à disposition

Spectaculaire avec ses deux roues à l’avant, la Niken surprend et suscite une certaine interrogation auprès du public. C’est justement cet effet waouh qu’escompte Yamaha. «Nous attendons de la visibilité grâce à ce partenariat, explique le directeur marketing de Yamaha France. Il y a aussi la crédibilité des pilotes de chez ASO et l’endurance sur les courses.» La marque compte d’ailleurs sur les motards du Tour pour être des ambassadeurs du Niken auprès de leurs collègues deux-roues qui ne manquent pas de les questionner.

«Le milieu de la moto est très conservateur, assure François Tarrou. Pour les convaincre, il faut leur montrer les qualités intrinsèques du véhicule, et le faire essayer.» Les concessionnaires de la marque sont mobilisés dans ce but. Cette présence dans le réseau permettra aussi d’aborder une nouvelle population pour le Tour de France où Yamaha figure au rang de fournisseur officiel, un statut dont ne bénéficiait pas son prédécesseur.

En plus d’une partie cash le contrat nouant Yamaha à ASO prévoit la mise à disposition de motos durant toute l’année. Il y en aura jusqu’à une quarantaine cet été quand s’enchaîneront le Tour de France et la Vuelta (Tour d’Espagne). Le constructeur profitera aussi de packs hospitalité lors des courses. «Nous prévoyons également la production de contenus pour nos médias, ajoute François Tarrou. Mais nous ferons cela graduellement. Cette année est celle de l’apprentissage.» Pour les cyclistes aussi qui vont devoir s’habituer à rouler avec une moto digne des Transformers.

© SportBusiness.Club. Mars 2019

3 Rétroliens / Pings

  1. Cette semaine 11, Olbia a appris que… | Olbia le blog
  2. MÉMO MOTO SEMAINE 11/2019 - Motomaton
  3. OLBIA Conseil Cette semaine 11, Olbia a appris que…

Les commentaires sont fermés.