AFP. Quand le sport sert de porte-voix et ne veut pas se taire

Jeux olympiques. AFP via La République des Pyrénées. Cinquante-trois ans après les poings gantés de noir dressés par Tommie Smith et John Carlos sur le podium du 200 m des Jeux olympiques de Mexico, les sportifs ont retrouvé leur voix et ne laisseront pas leur activisme aux portes des stades des Jeux olympiques de Tokyo. A lire ici.