Du public dans les stades à partir du 19 mai

Le public sera de nouveau accepté dans les enceintes sportives, ouvertes ou fermées, à partir du 19 mai, et les salles de sport pourront rouvrir à partir du 9 juin. Dans une interview accordée à plusieurs titres de la presse quotidienne nationale, Emmanuel Macron, le Président de la République, a détaillé l’agenda prévu pour le déconfinement et la sortie des règles de restriction de circulation mises en place pour lutter contre l’épidémie de covid-19..

La première étape est programmée lundi 3 mai avec la fin des attestations pour les déplacements des populations. La deuxième sera le 19 mai. Outre un couvre-feu décalé à 21h00, les enceintes sportives pourront rouvrir au public avec 800 spectateurs au maximum en intérieur et 1 000 en extérieur. Les activités sportives pourront également reprendre dans les lieux couverts, notamment les piscines, mais avec des protocoles adaptés.

Pas de jauge proportionnelle

Trois semaines après, le 9 juin, l’étape 3 verra le couvre-feu repoussé à 23h00 et la possibilité des salles de sports de rouvrir. La pratique sportive sera élargit aux sports de contact en plein air et sans contact en intérieur. Les enceintes sportives pourront recevoir jusqu’à 5 000 personnes. Enfin, la 4e et dernière étape mettra fin au couvre-feu et aux jauges pour les « établissements recevant du public.

Le retour du public dans les stades et les enceintes sportives est donc actée, en plusieurs phases. Le Gouvernement a opté pour des limites maximales en nombre de personnes. avec trois phases : 800 en intérieur et 1000 en extérieur à partir du 19 mai, puis jusqu’à 5 000 dès le 9 juin, et, enfin, capacité maximale du site dès le 30 juin. Avant cette date, les grands événements sportifs, comme Roland-Garros, pourraient bénéficier de mesures particulières.

Le choix d’un nombre de personnes maximum quelque soit la grandeur de l’enceinte, surprend un peu Virgile Caillet, Délégué général de l’Union Sport & Cycle. « Les discussions que nous avions avec les représentants du Gouvernement nous laissaient penser que nous nous dirigions plutôt vers des jauges proportionnelles selon les stades, confie-t-il. Là, on traite l’Accor Arena et ses 15 000 places au même niveau qu’une salle de 2 000 places ». Les autorités sanitaires ont donc eu le dernier mot.

Attention aux protocoles pour les salles de sport

Concernant l’agenda présenté par le Chef de l’Etat, Virgile Caillet est plus mesuré concernant les salles de sport, qui pourront rouvrir le 9 juin. « C’est bien, car désormais nous avons une perspective pour la réouverture des salles de sport, elles vont pouvoir de nouveau s’adresser à leur clientèle, commente-t-il. Toutefois, nous espérions clairement figurer dans la première vague d’ouverture. Cette situation ne nous convient pas totalement, mais nous allons nous en satisfaire ».

Le syndicat professionnel, rassemblant notamment les entreprises des loisirs sportifs, craint aussi que les protocoles demandés lors de la réouverture soient trop contraignant. « Quelles seront les conditions ? interroge-t-il. Il ne faut pas que ce soit une fausse réouverture en imposant notamment des jauges ou des horaires trop restrictifs ». Le délégué général de l’Union Sport & Cycle souhaite également que les aides ne soient pas stoppées d’un coup, afin d’accompagner cette reprise. « L’activité des salles de sport ne reprendra pas totalement avant plusieurs mois, » estime Virgile Caillet.

© SportBusiness.Club Avril 2021