Infront décroche les droits TV des paralympiques

Après un appel à candidatures, l’IPC, le Comité international paralympique, a choisi d’attribuer à Infront les droits audiovisuels des Jeux paralympiques d’hiver de Pékin 2022 et d’été de Paris 2024 pour le continent européen. L’accord couvre 51 pays, avec deux exceptions : la Grande-Bretagne pour Pékin 2022… et la France pour Paris 2024 ! C’est l’IPC directement qui va s’occuper de ces deux commercialisations.

Ce serait la première fois que le mouvement paralympique vend les droits audiovisuels de son événement phare à une agence de marketing sportif. Le coût de l’opération n’a pas été communiqué. Infront, filiale du groupe chinois Wanda, va maintenant céder ces droits territoire par territoire avec l’objectif de récolter plus que le prix payé. La structure production d’Infront sera impliquée pour produire différent contenus avant et autour des Jeux.

Si l’IPC, par la voix de son président, Andrew Parsons, se réjouit de cet accord, qui devrait optimiser les recettes de l’instance sportive, Infront voit dans cet événement une opportunité de communication pour les marques. « Les Jeux paralympiques offrent une plate-forme fantastique pour présenter des histoires humaines exceptionnelles et inspirantes, affirme Philippe Blatter, le patron d’Infront, dans un communiqué. Nous croyons au pouvoir transformationnel des Jeux pour changer positivement la perception des personnes handicapées ».

En France, les droits TV des Jeux olympiques de Paris 2024, prévus du 26 juillet au 11 août, ont été acquis par Discovery pour sa chaîne Eurosport, et France Télévisions. Le groupe audiovisuel public est le favori pour acheter aussi les droits des Jeux paralympiques, programmés du 28 août au 8 septembre.

© SportBusiness.Club Janvier 2021