La Fédération française de tennis lance sa chaîne OTT

A défaut de Roland-Garros, reporté fin septembre, les fans de tennis pourront quand même durant ce printemps 2020 se mettre sous la raquette les vidéos de la chaîne lancée lundi 6 avril par la Fédération française de tennis : FFT TV. Annoncée l’an passé, cette plateforme de streaming disponible via Internet est en accès libre et gratuit. Elle est chargée de mettre en avant le tennis français, ses clubs et licenciés, mais se destine plus largement à l’ensemble des pratiquants ou fans de la discipline. «FFT TV souhaite répondre aux attentes des passionnés de tennis et de tous les joueurs, quel que soit leur âge ou leur niveau, avec des concepts d’émission originaux,» explique un communiqué de la fédération.

Les clubs et les licenciés seront la pierre angulaire de FFT TV grâce à des reportages offrant «une immersion (…) en allant à la rencontre des dirigeants, des enseignants et des bénévoles qui évoqueront la vie de leur club, leurs initiatives innovantes et les challenges qu’ils ont réussi à relever,» assure la FFT. Des tutoriels réalisés par des champions français, Pauline Parmentier, Paul-Henri Mathieu et Julien Benneteau, sont chargés de faire progresser les pratiquants en technique de jeu mais également en préparation physique ou mentale.

Enfin, comme il avait été évoqué, la chaîne de la FFT proposera aussi des images de matchs et de tournois. «Les utilisateurs ont d’ores et déjà l’occasion de revivre, par exemple, les trois dernières campagnes de Coupe Davis et de Fed Cup, indique le communiqué. Le public aura aussi accès à des rencontres de légende, à des reportages sur les coulisses [de Roland-Garros].» Mieux : chaque week-end la chaîne diffusera «en direct» des demi-finales et finales de «compétitions nationales ou internationales». Et il n’y aura pas que de la terre-battue : la FFT promet de couvrir toutes les disciplines du padel, au beach tennis en passant par le tennis-fauteuil, et cela dans toutes les catégories d’âges. Il faudra seulement attendre que les compétitions, suspendues à cause de l’épidémie du coronavirus, reprennent.

© SportBusiness.Club Avril 2020