La France, l’autre pays de la NBA

La NBA aime la France, et les Français le rendent bien à la ligue nord-américaine de basket-ball. L’Hexagone est devenu le premier marché européen de la National Basket Association rapporte Com Over. L’agence, qui s’occupe des intérêts de la ligue en France, vient de publier un bilan économique de la présence de la NBA chez nous. Ainsi, en Europe, la France est le pays où sont vendus le plus de maillots et produits dérivés en rapport avec la NBA. De quoi faire plaisir au trésorier de la ligue.

La France est le quatrième pays en nombre d’abonnés au NBA League Pass, l’offre payante permettant de suivre l’ensemble des matchs et d’accéder aux contenus des équipes. Nous sommes également le deuxième pays européen plus gros vendeur du jeu vidéo NBA 2K21. Pas de concurrence en revanche pour les applications. La France est le premier marché européen pour la NBA App, Instagram et Youtube. La NBA n’a pas souhaité communiquer sur les chiffres officiels que tout cela représente.

Toujours plus de Français en NBA

Le public français est également très présent devant la télé pour suivre les matchs de la NBA sur Bein Sports. La chaîne sportive annonce avoir observé une augmentation significative de 108% de son audience sur les programmes de la NBA, en comparaison avec la saison 2019/2020. C’est peut-être aussi en raison de la présence de joueurs tricolores, eux aussi de plus en plus présents dans le championnat.

En 2016, jamais autant de basketteurs français n’avaient été sélectionnés au cours d’une même draft. Au total cinq avaient reçu un engagement dans un franchise, dont notamment Timothé Luwawu, actuel joueur des Nets de Brooklyn. Treize Français évoluaient au sein de la NBA la saison dernière. L’actuelle se situe dans cette continuité. Mieux, puisqu’elle a vu lors de la draft le plus haut joueur français jamais sélectionné : Killian Hayes, choisi en septième position !

La forte augmentation de la popularité du basketball américain auprès du public français a pu être évaluée lors du match NBA organisé à Paris en janvier 2020. Il y a un an, le carton avait été total. Avec 15 000 spectateurs l’Accor Arena était pleine comme un œuf. Le match avait enregistré 200 000 demandes de billets. L’autre fait notable avait été le nombre de partenaires officiels rassemblés, tels Beats, Foot Locket ou Nike. Il y en avait 14, là encore un record pour un match de NBA délocalisé.

Axel Boudalier
© SportBusiness.Club Février 2021