La Global Sports Week a rayonné depuis la Tour Eiffel

La deuxième édition de la Global Sports Week, qui s’est tenue du 1er au 5 février 2021, a été suivie par 20 000 personnes, annoncent les organisateurs dans un communiqué. L’événement a dû s’adapter en raison des règles sanitaires mises en place pour limiter l’épidémie de coronavirus. L’édition 2021 a donc été entièrement dématérialisée, avec un QG installé au 1er étage de la Tour Eiffel. La conséquence positive a été un événement virtuellement décentralisé avec des interventions depuis les cinq prochaines villes olympiques : Tokyo (Japon), Pékin (Chine), Dakar (Sénégal), Milan (Italie) et Los Angeles (Etats-Unis).

Au total plus de 100 sessions virtuelles ont été diffusées, toutes désormais disponibles en replay jusqu’à fin février. Des visiteurs de plus de 150 pays dans le monde se sont connectés sur plateforme numérique créée par la Global Sports Week pour écouter plus de 200 intervenants et invités. Parmi les annonces de cette semaine, l’Unesco a dévoilé deux nouvelles publications orientées vers l’action sur l’éducation physique, et Paris 2024, associé à l’Agence française du développement (AFD), a dévoilé une liste d’athlètes-entrepreneurs qui seront accompagnés dans le cadre d’un projet à impact social et environnemental.

Enfin, Adidas a lancé un projet pan-européen de cinq ans baptisé Breaking Barriers for Girls et visant à soutenir 15 ONG menant des projets à impact ia le sport. « Cette année nous avons été témoins de la révolution en œuvre dans le monde du sport qui reflète les liens fondamentaux entre le sport, le business et la société, indique Lucien Boyer, Président et co-Fondateur de la Global Sports Week, dans un communiqué. Ce lien reste au cœur du concept de notre événement, qui lui-même s’est réinventé pour proposer un nouveau format créatif et ambitieux tourné vers l’avenir et vers un monde plus sain et plus respectueux de notre société ».

© SportBusiness.Club Février 2021