Les supporters mécontents des dérives du football.

Les supporters en ont assez, et ils le disent. Selon une étude réalisée par l’Observatoire du football CIES, l’accroissement perpétuel des droits TV, dont bénéficient largement les grands clubs, permet à ces derniers de faire valoir un pouvoir financier toujours plus impressionnant. Toutefois, cette augmentation engendre depuis plusieurs années certains excès qui ne sont pas aux goûts des supporters. Alors que le prix des transferts explose et que les salaires distribués sont de plus en plus mirobolants, l’intérêt du spectacle sur la pelouse est en baisse. Face à ce tableau, les supporters de football ont de plus en plus de mal à y trouver leur compte.

Il y a beaucoup d’argent dans le football, et ce n’est un secret pour personne. De nombreuses voix s’élèvent d’ailleurs souvent pour s’indigner à propos du montant des salaires des joueurs ou des commissions attribués à leurs agents. Ainsi, 88,6% des personnes interrogées sont justement d’avis que ces agents gagnent trop d’argent. Cette opinion est également partagée à environ 67% lorsque l’on évoque les clubs et les joueurs.

Bien que la crise du covid-19 ait eu un impact significatif sur la quantité de transferts et leurs montants en 2020, les passionnés de football persistent quant au fait que ces derniers restent trop nombreux et sont effectués pour des sommes trop élevées. Parmi les personnes interrogées, 84,9% sont d’avis que les clubs déboursent trop d’argent à propos de l’achat de joueurs. En prime, 88,3% jugent qu’il n’y a pas assez de transparence autour de ces transactions.

En contrepartie de ces augmentations, les amateurs de football européens ne s’y retrouvent plus au moment de sortir le portefeuille pour profiter du spectacle. Selon l’étude de l’Observatoire du football, 88,4% des téléspectateurs désapprouvent les prix des abonnements TV jugés trop onéreux. Les standards sont équivalents au sujet des prix des places au stade puisque 82,9% des passionnés sondés trouvent également trop chères les prix des billets d’entrées.

Alors que les sommes à dépenser sont de moins en moins abordables pour les suiveurs de football, l’intérêt porté pour les compétitions semble globalement décroitre. A la question “Les championnats nationaux sont-ils équilibrés ?”, huit personnes sur 10 répondent que non. La proportion de réponses négatives est la même concernant le nombre de clubs différents remportant des trophées.

Axel Boudalier
© SportBusiness.Club Février 2021

(*) Enquête réalisée en ligne par l’Observatoire du football CIES en Europe entre décembre 2020 et janvier 2021 auprès de 2 061 individus (95% d’hommes) dont 90% revendiquant un fort intérêt pour le football.