L’engagement récompensé aux Trophées Sporsora

Ces derniers jours ont été plutôt agréables pour Alexandre Fayeulle. Jeudi 28 janvier 2021, le président d’Advens, classé parmi les leaders français de la cybersécurité, a accueilli son marin Thomas Ruyant de retour au port des Sables-d’Olonne (Vendée) après un tour du monde. Le marin se classe sixième du Vendée Globe. Et puis, ce mardi 2 février, le dirigeant a reçu un Trophée Sporsora pour son partenariat dans la voile : il a fait le choix d’effacer sa marque Advens pour le naming de son bateau au profit d’une association, LinkedOut.

Particulière à cause de sa forme, un talk-show vidéo retransmis sur Internet, la 17e édition de la cérémonie des Trophées Sporsora du marketing sportif l’a également été à cause du caractère des opérations récompensées, où seuls des projets de sponsoring engagés retenus. Le jury, présidé par Tony Parker, a récompensé six dossiers, des projets réalisés durant une période particulière durant laquelle la crise du covid-19 a rebattu toutes les cartes et les modèles (voir détail ci-dessous).

« J’ai toujours été convaincu de la capacité de rebond du sport français et du rôle important qu’il avait à jouer dans la société, commente Tony Parker. Cette expérience en tant que président du jury de la 17e édition des Trophées Sporsora a été très enrichissante grâce à la qualité des dossiers présentés et à la richesse des échanges avec les membres du jury. Le palmarès offre un bel aperçu de la contribution que le sport et le monde économique peuvent avoir. J’espère qu’il sera une source d’inspiration ».

Palmarès des Trophées 2021

Sponsoring responsable : Advens pour son engagement sur le Vendée Globe en faveur de l’association Linkedout. Après avoir accompagné Thomas Ruyant dans un premier Vendée Globe; Advens est passé à la vitesse supérieure avec son skipper pour l’édition 2020/2021 en devenant propriétaire du bateau. L’entreprise de cybersécurité, qui vise un public BtoB a opté pour un choix audacieux : offrir le naming à une association : LinkedOut. Ecoutez les explications d’Alexandre Fayeulle interviewé dans un podcast de SportBusiness.Club.

Transformation digitale : Hurricane Group pour l’e-Fise Montpellier 2020. Organisateur du Fise qui rassemble tous les ans plus de 600 000 fans des sports urbains en plein centre de Montpellier, Hurricane Group a organisé l’an passé une édition virtuelle sous la forme d’un festival de vidéos.

Innovation sociale pour lutter contre les violences : Fight for Dignity pour “le sport contre les violences sexistes et sexuelles”. L’association utilise le sport, et le karaté, pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles. Fight for Dignity offre des cours aux femmes victimes de violences et met à disposition des fédérations ou clubs différentes ressources pour reconnaitre les problématiques et orienter au mieux les victimes ou témoins.

Programme social et économique à travers le sport : Winwin Afrique pour le programme Agora. Start-up installée à Paris, Abidjan, Dakar et Bamako, Winwin Afrique rassemble des experts dans différents domaines, dont celui du sport. Le programme Agora qu’elle a développé vise à développer la construction d’infrastructures sportives de proximité au service de l’éducation, de la santé et de l’emploi des jeunes en Afrique.

Formation basée sur l’expertise d’un sportif de haut niveau : Keneo pour le programme “on ne voit bien qu’avec ses oreilles”. Cette opération a également reçu le Coup de cœur du jury. Agence de conseil spécialisée dans le sport et les organisations sportives, Keneo a développé, avec Timothée Adolphe, ancien champion du monde handisport du 400 mètres et collaborateur au sein de l’enseigne, une formation de sensibilisation basée sur l’écoute auditive et destinée aux entreprises.

Programme d’éducation et lutte contre les disparités entre les sexes : Skateistan pour son programme d’éducation par le sport. En se basant sur la pratique du skateboard, L’association suit les objectifs de développement durable des Nations Unies, dont ceux liés à la bonne santé et au bien-être), à l’éducation de qualité, et à l’égalité des sexes. Le programme a déjà été suivi par plus de 2 500 enfants en Afghanistan, au Cambodge et en Afrique du Sud.

© SportBusiness.Club Février 2021