Rétro 2021. En mars, nouvelle séance de huis clos pour le sport

L’histoire est un éternellement recommencement. Comme dans le cauchemar du “Jour de la Marmotte”, le sport repart une nouvelle fois en mode huis clos. La mesure est censée limiter la propagation du covid-19, et de son nouveau variant, le Delta. Les stades sonnent creux, tout comme les enceintes sportives. Les rares spectateurs, officiels et journalistes, peuvent ainsi apprécier les invectives entre joueurs ou les crissements des chaussures sur le parquets. Mêmes les courses cyclistes sont à huis clos avec interdiction au public d’approcher les coureurs dans la zone départ et arrivée. Tout cela donne une ambiance bizarre. Mais l’essentiel est que le sport continue. Les audiences télé sont d’ailleurs en hausse.

Le huis clos, on en parle aussi pour les Jeux de de Tokyo. Reporté d’une année et reprogrammé à l’été 2021, l’événement n’accueillera ni spectateurs étrangers ni VIP ont déjà tranché le Comité d’organisation et le Gouvernement japonais. Encore une décision historique. Du coup, et sans surprise, les coûts flambent. Les Jeux devraient coûter près de 13 milliards d’euros, trois fois plus que ce qui avait été prévu lors de la candidature.

Canal+ prolonge avec le rugby

En attendant les décisions, Thomas Bach est officiellement réélu à la présidence du Comité international olympique (CIO). Il était le seul candidat à sa succession. C’est face à un mur d’écrans où s’affichent les visages de la centaine de membres de l’instance mondiale que pose l’Allemand pour la postérité. Cette réélection s’est déroulée exceptionnellement de manière virtuelle, mais don dernier mandat de quatre ans sera lui bien réel. Et pour le marquer, l’ancien champion d’escrime demande une modification de la devise olympique : on y ajoutera le mot “ensemble” à “plus vite, plus fort, plus haut”.

Enfin, le ballon reste dans l’actualité en ce début d’année. Après le football, acquis jusqu’à la fin de la saison, Canal+, parti dans une bataille juridique face à la Ligue de football, décroche les droits exclusifs des matchs du championnat de France de rugby. Diffuseur du Top 14 depuis plus de 35 ans, la chaîne du groupe Vivendi poursuit avec l’ovalie hexagonale 4 années de plus. Le nouvel accord, qui couvre 2023 à 2027, s’élève à un montant total de près de 455 millions d’euros. Le rugby touchera plus de 100 millions annuels.

© SportBusiness.Club Décembre 2021


L’actualité en mars 2021, c’était aussi…

Noël Le Graët est réélu à la présidence de la Fédération française de football, pour un 4e mandat consécutif et à 79 ans… A la Fédération française de tennis, le nouveau président Gilles Moretton met son équipe en place : Jean-François Vilotte, Directeur général part. Amélie Oudéa-Castera lui succède à ce poste… Jean-Luc Denéchau devient président de la Fédération française de voile en battant le sortant, Nicolas Hénard… Dominique Nato est élu président de la Fédération française de boxe… Didier Seminet est reconduit à la présidence de la fédération française de baseball… René Bouscatel succède à Paul Goze à la présidence de la Ligue nationale de rugby… David Tebib, président de la Ligue nationale de handball, est élu à la présidence de l’association des ligues sportives professionnelles

En voile, le circuit Multi 50 se réinvente : la classe est rebaptisée Ocean Fifty ; le circuit s’appellera Pro Sailing Tour et fera l’objet d’une série diffusée sur Canal+… Amaury Sport Organisation a cédé le Tour Voile à Normandie événement… Le Virtual Nautique, salon virtuel remplaçant le Nautic, a reçu la visite de 32 000 personnes… La NFL signe un contrat pharaonique pour ses droits TV : 100 milliards de dollars sur 11 ans…

Arrivée d’un nouvel équipier aux Six Nations : le fonds d’investissement CVC Capital Partners devient le septième investisseur du tournoi de rugby aux coté des six fédérations nationales et contre un chèque de 425 millions d’euros… Succès pour la première phase de vente des billets de la Coupe du monde masculine France 2023 : plus de 500 000 inscrits… World Rugby propose le report d’une année de la Coupe du monde féminine prévue à l’automne 2021 en Nouvelle-Zélande…

Accor a ouvert de nouveaux espaces hospitalité pour les matchs du Paris Saint-Germain, dans les chambres de ses hotels… ACO a reporté l’édition des 24 Heures du Mans de juin à la fin août… La Grande-Bretagne candidate à l’organisation de la Coupe du monde masculine de football en 2030… Prévus en avril, la première édition des Jeux des Masters programmés à Vichy (Allier) sont repoussés à l’automne… et finalement reportés en 2022…


Et Paris 2024

Equipementier de Paris 2024 et des équipes de France olympiques et paralympiques, Le Coq Sportif n’habillera finalement pas tous les athlètes français lors des Jeux parisiens. Ainsi, le basket-ball, le football, le handball et l’athlétisme, feront bandes à part. Les quatre fédérations ont préféré “racheter” le contrat afin de privilégier leur équipementier : Nike pour les deux premières, Adidas pour les deux suivantes. Par ailleurs, le Comité d’organisation de Paris 2024 a sélectionné huit agences pour rechercher ses partenaires internationaux. Enfin, une demande a été déposés à la Mairie de Paris afin de baptiser la nouvelle Arena de la Porte de la Chapelle, prévue pour les Jeux de 2024, du nom d’Alice Milliat.