Vendée Globe : le chant de Maître Coq après la victoire

« A priori, l’usine tourne au ralenti, mais tant-pis : qu’est-ce que c’est bon de voir le bonheur ! ». Curieux paradoxe d’un chef d’entreprise se réjouissant de voir ses collaborateurs faire la fête au bureau et dans les ateliers. Toutefois, Christophe Guyony, directeur général de Maître Coq a de quoi être satisfait : son skipper Yannick Bestaven vient de remporter le Vendée Globe à la barre de l’Imoca qui porte le nom de sa société. De quoi faire exploser la visibilité de la marque, troisième volailler en part de marché en France.

Depuis jeudi 28 janvier 2021, 4 heures 19 minutes et 46 secondes exactement, l’heure est à la célébration pour Maître Coq. C’est à cette heure précise que Yannick Bestaven a coupé la ligne d’arrivée de la course autour du monde en vainqueur. « Franchement, nous n’avions pas prévu ce scénario, confie Christophe Guyony. C’était un espoir bien-sûr, mais nous visions plutôt le Top 10, voire le Top 5 ». Du coup, tout se fait à l’improvisation… et en fonction des règles sanitaires qui réduisent les possibilités. « On va s’adapter et trouver de bonnes idées, mais il n’y aura pas de grande fête », se désole le dirigeant.

La marque va faire travailler ses équipes de communication et agences conseil afin d’activer au mieux dans les jours ou semaines à venir cet heureux et surprenant événement sportif. Maître Coq n’est pourtant pas tombé récemment dans la voile. Son premier engagement remonte à 1992. A l’époque la société vendéenne donnait un coup de main aux marins de la première édition de la course dont les départ et arrivée sont jugés aux Sables-d’Olonne, à quelques kilomètres du siège historique de l’entreprise situé à Saint-Fulgent. L’investissement n’est pas resté sans lendemain.

Un peu plus d’un million d’euros

En effet, quand en 2002, le groupe LDC rachète Maître Coq, il trouve dans la corbeille ce partenariat et le bateau aux couleurs de la marque. Les nouveaux dirigeants trouvent que c’est une bonne idée de communication interne et un message positif vers les équipes. Mieux : le sponsoring va devenir un véritable axe de communication pour Maître Coq et l’enveloppe va même augmenter. En 2018, une nouvelle étape est franchie avec le recrutement comme skipper de Yannick Bestaven. Il succède à Jérémie Beyou.

Aujourd’hui, chez Maître Coq on affirme consacrer seulement “un peu plus d’un million d’euros par an”, pris sur le budget communication, à ce partenariat. Autant dire rien à côté des retombées médias dont la marque va bénéficier grâce à cette victoire sur le Vendée Globe. « Les retombées en image seront également importantes, commente Christophe Guyony. Notre signature est “volailler inspiré.” Dans ce cadre, l’inspiration des marins correspond bien à nos valeurs ». La positivité de l’événement pourrait aussi servir balayer les vilaines images d’abattoirs relayées dans une vidéo très commentée il y a deux ans.

« Nous sommes engagés dans une plan d’investissement important autour du “mieux élever”, indique le dirigeant. Je parle de lumière naturelle dans les élevages ou de la limitation d’animaux par surface. Il s’agit d’une grosse attente sociétale de la part des consommateurs dont une grande partie est prête à payer ce surcoût » Un autre prochain dossier où la voile ne sera pas forcément le support prioritaire pour relayer ce message, mais que les valeurs environnementales portées par la discipline pourraient aider. Pour l’heure, Christophe Guyony va surtout devoir appeler ses clients pour les avertir d’un petit délai de livraison. Mais, il aura une bonne excuse à fournir.

© SportBusiness.Club Janvier 2021


Le groupe LDC engagé dans le sport

Partenaire titre du bateau vainqueur du Vendée Globe, Maître Coq, détenu par le groupe LDC, a également le naming d’une course de classe Figaro, la Solo Maître Coq dont l’édition 2021 est programmée du 19 au 28 mars aux Sables-d’Olonne (Vendée). La marque est également devenue partenaire de l’équipe masculine de handball du SCO Angers. Le Gaulois, autre marque du groupe, bénéficie aussi d’un partenariat majeur : celui signé avec le Tour de France cycliste où circule une caravane publicitaire à ses couleurs. Loué, de son côté, est associé à l’équipe de football du SCO Angers.