Le LIII Superbowl en chiffres

Mercedes Benz Stadium à Atlanta

La 53e édition du Superbowl, la finale du championnat nord-américain de foot US, se dispute dimanche à Atlanta, entre les Patriots de Nouvelle-Angleterre et les Rams de Los Angeles. Le match en quelques chiffres.

Le jeu. La partie se joue en quatre quart-temps de 15 minutes chacun, mais seul le temps de jeu est comptabilisé. Le chronomètre s’arrête chaque fois que le ballon touche terre. Du coup, avec les temps morts et le show de mi-temps la durée du Superbowl dépasse les 4 heures. Chaque équipe comprend 53 joueurs, et il y en 11 qui jouent sur un terrain de 120 yards de long, c’est-à-dire 110 mètres.

Le stade. Le Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta où se dispute le Superbowl 2019 est un stade de 75.000 places doté d’un toit rétractable. Inauguré en août 2017, il abrite les matchs des Falcons d’Atlanta en foot US et des Atlanta United FC en football… classique. Sa construction a coûté 1,6 milliard de dollars (1,4 milliard d’euros). Le stade se targue de disposer du plus grand écran vidéo du monde. Celui-ci fait 5.810 mètres carrés et est installé autour de la bordure du toit, soit sur une longueur de 327 mètres.

Le contrat de naming signé en 2015 par Mercedes-Benz pour 27 ans s’élèverait à 324 millions de dollars (283 millions d’euros). Le constructeur auto allemand est par ailleurs également partenaire titre du Superdome de la Nouvelle-Orléans qui a déjà accueilli sept fois le Superbowl et organisera encore l’édition 2024. Le record de spectateurs pour un Superbowl s’élève à 103.000 personnes, en 1980 et 1983 au Rose Bowl de Pasadena.

Les équipes. Les Patriots ont déjà disputé dix Superbowl et ils ont remporté cinq fois le trophée Vince-Lombardi. L’équipe dispose de 11,5 millions de supporters aux Etats-Unis, selon Nielsen. C’est la deuxième équipe préférée après les Cowboys de Dallas. Les Rams de Los Angeles ne comptent que 4,3 millions de fans, mais ils sont un peu plus jeunes (18-34 ans) que ceux des Patriots : respectivement 33% contre 29%. Ils sont aussi un peu plus riches : 27% des supporters des Rams gagnent au moins 100 000 dollars par an, contre 23% pour ceux des Patriots.

Les fans des Rams sont également plus intéressants pour les annonceurs, car ces derniers sont 26% à déclarer rechercher de nouvelles marques, contre 22% pour ceux des Patriots. Les Rams sont même 26% à acheter de nouvelles marques contre 18% chez leurs concurrents.

Les primes. Chaque joueur de l’équipe vainqueur du Superbowl 2019 gagnera une prime de 118.000 dollars (103.000 euros). C’est 11.000 dollars de mieux que l’an passé. Les joueurs de l’équipe perdante empocheront chacun 59.000 dollars (51.500 euros) contre 53.000 l’an passé. Pour l’actuelle saison, le salaire annuel moyen des joueurs des Patriots s’élève à 2,97 millions de dollars pour les Patriots (2,6 millions d’euros) et 3,01 millions pour les Rams.

Réseaux sociaux. Selon les comptes d’HubShout, les Patriots écrasent les Rams en nombre d’abonnés :

  • Facebook
    • Patriots : 7 040 000
    • Rams : 831 300
  • Instagram
    • Patriots : 3 350 000
    • Rams : 679 900
  • Twitter
    • Patriots : 4 340 000
    • Rams : 799 800

Les droits TV. C’est CBS qui diffuse le Superbowl cette année. La chaîne paie 1 milliard de dollars de droits par an (872 millions d’euros) pour retransmettre les principales rencontres de la National Football League (NFL). Ces droits sont partagés avec Fox (960 millions d’euros par an) et NBC (830 millions d’euros) qui retransmettent alternativement le Superbowl. Ils ont été signés pour la période 2014 à 2022. Au total, cette année, la NFL percevra 7,675 milliards de dollars de droits audiovisuels (6,7 milliards d’euros) en incluant les accords signés avec ESPN, Amazon et Verizon.

  • Droits TV de la NFL des trois principaux networks pour 2014 à 2022
    • NBC : 8,55 milliards de dollars
    • CBS : 9 milliards de dollars
    • Fox : 9,9 milliards de dollars

La couverture télé. CBS disposera de 115 caméras dans le Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta, dont 28 mini-caméras incrustées dans les pylônes aux extrémités du terrain. Toutes sont en haute-définition exceptées 16 en ultra haute-définition (4K) et 3 en 8K. Par ailleurs, 4 caméras permettront d’inclure de la réalité virtuelle dans les images (incrustation d’éléments et informations sur le terrain) et 38 permettront la réalisation de prises de vue à 360 degrés avec le système True-View développé par Intel.

Les audiences télé. Le Superbowl est généralement le programme TV le plus regardé de l’année aux-Etats-Unis, avec une audience supérieure à 100 millions de personnes et une part d’audience nationale foyers de 70%. La moitié des Etats-Unis regarde le Superbowl. Selon les données de Nielsen, le record a été battu en 2014 avec près de 114,5 millions de téléspectateurs sur NBC ce qui représentait 55,3 millions de foyers. L’an passé, l’audience s’est un peu tassée avec 103,4 millions de téléspectateurs.

Audiences TV du Superbowl aux Etats-Unis

Année
Network
Pénétration
PdA
Audience
Tarif 30s
Recettes
2020
FOX
--
--
101,369 (1)
5,60 M$
--
2019
CBS
41,1%
67%
98,190 M
5,05 M$
412 M$
2018
NBC
43,1%
68%
103,471 M
5,05 M$
411 M$
2017
FOX
45,3%
70%
111,319 M
5,05 M$
498 M$
2016
CBS
46,6%
72%
111,864 M
4,8 M$
414 M$
2015
NBC
47,2%
71%
114,442 M
4,4 M$
387 M$
2014
FOX
46,7%
69%
112,191 M
3,5 M$
401 M$
2013
CBS
46,4%
69%
108,693 M
4,0 M$
320 M$
2012
NBC
47,1%
71%
111,346 M
3,5 M$
297 M$
2011
FOX
46,0%
69%
111,041 M
3,1 M$
281 M$
2010
CBS
45,0%
68%
106,476 M
2,97 M$
237 M$
2009
NBC
42,0%
64%
98,732 M
3,0 M$
213 M$
2008
FOX
43,1%
65%
97,448 M
2,7 M$
186 M$
2007
CBS
42,6%
64%
93,184 M
2,39 M$
151 M$
2006
ABC
41,6%
62%
90,745 M
2,5 M$
163 M$
2005
FOX
41,1%
62%
86,072 M
2,4 M$
158 M$
2004
CBS
41,4%
63%
89,795 M
2,3 M$
150 M$
2003
ABC
40,7%
61%
88,637 M
2,15 M$
130 M$
2002
FOX
40,4%
61%
84,335 M
2,2 M$
134 M$
2001
CBS
40,4%
61%
84,335 M
2,2 M$
136 M$
2000
ABC
43,3%
63%
88,465,M
2,1 M$
132 M$
Source : Nielsen, Kantar Media, Ad Age. (1) Selon Sport Business Journal. Pénétrations et parts d'audience foyers. Audiences 2 ans et plus. Tarif publicitaire brut pour un spot de 30 secondes dans un écran du Super Bowl. Recettes : Kantar media à partir de 2010. Mise à jour : 3 février 2020

 

La diffusion mondiale. Plus de 180 pays et territoires diffuseront en direct le Superbowl. Le match sera commenté au total en 25 langues, dont une dizaine de manière native directement depuis le stade : chinois mandarin, français québécois, danois, allemand, Hongrois, japonais, portugais, espagnol, suédois, sans compter l’anglais. L’audience mondiale du Superbowl est estimée à 160 millions de personnes et la France entre dans cette compatibilité. Dans l’Hexagone, l’événement est retransmis par une chaîne en clair depuis 2006. Ce fut d’abord France Télévisions, puis W9 (groupe M6). Cette année c’est TF1 qui a acquis ces droits et diffusera le match pour la première fois. L’audience n’a jamais dépassée 400.000 personnes. Sa programmation dans la nuit du dimanche au lundi est un frein pour son exposition sur le Vieux Continent. La NFL réfléchirait à programmer le Superbowl le samedi aux Etats-Unis, en plein week-end.

Audiences TV du Superbowl en France

Année
Edition
Chaîne
Audience (>3h)
Pda 4+
2020
54
TF1
408.000
13,4%
2019
53
TF1
531.000
15%
2018
52
W9
347 000
10,0%
2017
51
W9
326 000
9,1%
2016
50
W9
348 000
9,5%
2015
49
W9
210 000
8,4%
2014
48
W9
344 000
12,6%
2013
47
W9
230 000
9,6%
2012
46
W9
351 000
9,4%
2011
45
W9
291 900
8,6%
2010
44
W9
174 300
6,4%
2009
43
France 2
350 000
2008
42
France 2
2007
41
France 2
300 000
2006
40
France 2
Sources : Médiamétrie, Groupe M6, France Télévisions. Mise à jour : lundi 3 février 2020

 

La publicité. Les spots publicitaires contribuent traditionnellement au spectacle du Superbowl. L’audience exceptionnelle de l’événement attire les annonceurs désireux toucher le plus grand nombre ou lancer un nouveau produit. Depuis trois ans, le coût d’un spot de 30 secondes est stable : 5 millions de dollars (4,3 millions d’euros). Même à ce prix important, plusieurs dizaines d’annonceurs n’hésitent pas à sortir le chéquier. Selon Nielsen, à l’occasion du Superbowl, la chaîne hôte perçoit plus de 400 millions de dollars en achat d’espace (349 millions d’euros). C’est quasiment le niveau des recettes publicitaires de France Télévisions… sur toute l’année 2018. Au total, une centaine de spots est diffusée, représentant plus de 50 minutes de publicité, durant le Superbowl soit environ 20% du temps total de l’événement.

Les annonceurs du secteur de l’automobile sont, selon Kantar Media, les plus représentés dans les publicités, devant ceux du cinéma, pour les lancements de films, et des boissons non-alcoolisées, emmenées par Coca-Cola et Pepsico. Ce dernier étant partenaire officiel du show de mi-temps.

Toutefois, depuis trois ans, c’est le brasseur Anheuser-Bush qui est l’annonceur investissant le plus. Ce devrait être le cas une nouvelle fois en 2019, puisque l’entreprise a réservé huit spots publicitaires pour une durée totale de 5 minutes et 45 secondes. Plusieurs marques diffuseront dimanche des spots d’une minute au moins, dont Hyundai, Kia, Audi, Amazon, Mercedes-Benz, Microsoft, Verizon ou le journal The Washington Post qui fera sa première apparition dans l’événement relève le magazine Ad-Age.

En France, TF1 n’attend pas de tels niveaux de recettes publicitaires avec le Superbowl. La régie publicitaire de la chaîne a créé six écrans publicitaires en pleine nuit. Les tarifs bruts pour un spot de 30 secondes sont en ligne avec ceux de l’an passé sur W9 : ils s’échelonnent entre 15.000 euros, à minuit, c’est-à-dire au début de la retransmission, à 5.000 euros pour le dernier écran ouvert, à la fin du 3e quart-temps prévue après 3h00 du matin. Enfin, TF1 diffusera un écran réservé à des spots “célébrant les USA ou le Superbowl 2019”.

© SportBusiness.Club. Février 2019.