Dix millions de sportifs licenciés

Etudes

© ASO/A.Vialatte

La France se rapproche des 10 millions de sportifs licenciés dans des fédérations affiliées, rapporte la dernière étude Sport Index* qui a épluché les comptes de l’année 2019 publiés fin septembre par le ministère chargé des Sports. L’an passé, les 41 fédérations observées par le cabinet d’études et de conseil ont gagné 190 000 licenciés par rapport à 2018. Une très bonne nouvelle après une période de recul observée entre 2016 et 2018. Au total, 9,867 millions de personnes possédaient une licence sportive fin 2019 dans une de ces fédérations.

En dix ans, depuis 2010, c’est la Fédération française de handball qui réalise la plus forte progression de licenciés : +138 024 personnes. Le hand pointe désormais dans le Top 5. Une seule autre fédération a attiré plus 100 000 nouveaux licenciés : l’athlétisme dont un tiers des adhérents d’aujourd’hui se sont inscrits il y a moins de dix ans. Enfin, le football, premier en nombre de licenciés, continue à séduire : la fédération a attiré plus de 90 000 nouveaux licenciés cette dernière décennie, note Sport Index.

Le tennis a perdu un licencié sur dix

En revanche, en dix ans, plusieurs fédérations, et pas des moindres, ont vu baisser leur nombre de licenciés. C’est la cas en voile (-28 605), au ski (-36 664), en équitation (-69 815) et surtout au tennis (-155 676). Plus d’un licencié sur 10 est parti en 10 ans ! Ces chiffres pourraient peser dans la balance des présidents sortants lors votes durant les élections fédérales actuellement en cours.

Côté mixité, les choses bougent… lentement. Sport Index relève qu’en 2019 la part globale moyenne des licenciées était de 31,3%, pour les 41 fédérations observées. C’est 0,3 point de mieux en un an et 1,7 point de plus qu’en 2014. Signe encourageant : peu de fédérations voient la part des femmes dans leurs licencié(e)s diminuer. Seules 5 affichent un recul supérieur à -0,5 point. Les fédérations affichant le profil le plus mixte (entre 40% et 60%) sont 6. Dans ce groupe se retrouvent l’aviron l’escalade, l’athlétisme, la natation, le volley-ball et le roller. Aux extrêmes, se pointent les sports de glace (87,3%), l’équitation (83,2%), la gymnastique (82,9%), disciplines très féminines. Les hommes, eux, dominent en moto (94%) et au football (91,6%). L’effet de la Coupe du monde féminine disputée en France en 2019 pourrait n’être visible qu’en 2020.

© SportBusiness.Club Octobre 2020

(*) Dossier hors-série de Sport Index. A télécharger gratuitement ici.


Licenciés par fédérations sportives en 2019

Rang
Fédérations françaises
Nombre
Evolution
Femmes
1
Football
2 198 835
+4,3%
8,4%
2
Tennis
978 895
-0,7%
29,4%
3
Equitation
617 524
-0,7%
83,2%
4
Judo-Jujitsu
563 037
-4,7%
31,0%
5
Handball
549 295
=
35,7%
6
Basket-ball
516 387
+4,3%
35,1%
7
Golf
418 741
+1,5%
27,2%
8
Natation
363 809
+17,8%
54,5%
9
Gymnastique
325 934
+2,7%
82,9%
10
Rugby
325 636
-2,6%
10,1%
11
Athlétisme
316 749
+0,7%
47,5%
12
Karaté
245 281
-3,1%
35,7%
13
Voile
241 852
=
35,7%
14
Tir
226 733
+1,2%
10,6%
15
Tennis de table
211 475
+2,1%
19,8%
16
Badminton
190 992
+1,5%
36,0%
17
Volley-ball
144 098
+5,9%
46,4%
18
Cyclisme
112 848
-2,4%
10,7%
19
Escalade
103 453
+1,0%
44,0%
20
Ski
101 170
-5,6%
37,4%
21
Canoë-kayak
78 370
-6,6%
39,1%
22
Tir à l'arc
72 651
-2,0%
30,1%
23
Roller-Skateboard
66 269
-1,2%
52,8%
24
Triathlon
58 720
+8,8%
26,5%
25
Boxe
55 549
-7,2%
29,4%
26
Escrime
54 449
-4,2%
29,3%
27
Taekwondo
50 289
-8,3%
38,1%
28
Aviron
45 434
-2,2%
42,4%
29
Sports de glace
27 346
+0,9%
87,3%
30
Haltérophilie
24 891
-4,2%
39,3%
31
Hockey sur glace
21 765
-0,9%
12,2%
32
Lutte
21 158
+17,4%
23,6%
33
Hockey
17 297
+3,3%
27,1%
34
Surf
14 117
+1,6%
34,7%
35
Baseball-Softball
13 544
-12,0%
18,6%
36
Pentathlon
2 060
+25,9%
42,3%
Total
Fédérations olympiques
9 376 653
+1,3%
32,0%
Sources : Ministère chargé des sports, Sport Index. Hors licences temporaires. Evolution par rapport à 2018. Part des licenciées féminines dans le total.