Equitation. Anne de Sainte Marie demande la reprise des compétitions

«»

Fédérations. Anne de Sainte Marie, qui sera opposée à Serge Lecomte, le président actuel, lors d’un second tour, le 27 avril, pour l’élection à la présidence de la Fédération française d’équitation (FFE), réclame la reprise des compétitions équestres . «Comme pour toute pratique en plein air, a-t-elle justifié lors d’un point presse, vendredi 26 mars. Nous sommes encouragés par les pouvoirs publics dans le cadre de la crise sanitaire. C’est une priorité car nous sommes surtout une filière économique».

Vice-présidente du comité régional d’Ile-de-France, elle assure que si elle était élue fin avril, elle demanderait la mise en place d’un « comité » élargi où siègerait des représentants des trois listes candidates, celle qu’elle mène ainsi que celles de Serge Leconte et de Jacob Legros, éliminé au 1er tour. «La réforme de la gouvernance de la fédération et des statuts est l’un de mes trois axes de campagne, avec la décentralisation, et la formation professionnelle,» a-t-elle affirmé.

Enfin, Anne de Sainte Marie est revenue sur les attaques, souvent anonymes, dont elle a été la cible ces dernières semaines. «J’ai découvert qu’il y avait du sexisme dans cette fédération, je ne m’en étais pas rendu compte, a-t-elle avoué. Ce sera désormais un combat pour moi. J’ai vraiment subi la violence de cette campagne».