Le CIO lance les Jeux olympiques des sports virtuels

Cela faisait plusieurs mois que le mouvement olympique tournait autour. Cette fois c’est du concret : le sport virtuel entre aux Jeux olympiques. La première édition des Olympic Virtual Series, sera organisée du 13 mai au 23 juin 2021, “en prélude aux Jeux olympiques de Tokyo 2020”, indique le Comité international olympique (CIO) à la base de cette initiative. L’instance mondiale ne se lance pas dans l’e-sport à proprement parlé, mais s’appuie sur des déclinaisons virtuelles et connectées de disciplines sportives traditionnelles. Ainsi, League of Legends, jeu de référence de l’univers e-sport classique, n’est pas concerné.

La pratique a été mise en avant il y a un an, lors du confinement mondial imposé pour lutter contre le développement de la pandémie du covid-19. Fédérations sportives et organisateurs, dont les compétitions ont été mises à l’arrêt, ont créé en substitution des épreuves virtuelles, comme en cyclisme avec des coureurs installés chez eux sur un home-trainer connecté. L’Union cycliste internationale (UCI) est d’ailleurs une des cinq fédérations associées à ces Olympic Virtual Series, avec l’aviron, la voile, le sport auto, qui ont aussi des pendants e-sport, et, peut-être plus surprenant, le baseball.

L’opération est orchestrée par le David Lappartient, président de l’UCI et du groupe de liaison sur l’e-sport et les jeux vidéo au CIO. En janvier 2020, lors d’un Session du CIO à Lausanne (Suisse) le Français avait convaincu les membres de l’instance olympique d’engager le mouvement vers ce nouvel univers. Pour mettre en place le nouvel événement, des négociations ont été lancées avec des éditeurs de jeux vidéos, de nouveaux partenaires privés pour le CIO. Parmi eux figure Virtual Regatta. L’éditeur français est devenu un acteur traditionnel des compétitions nautiques. Plus d’un million de personnes a participé au pendant virtuel du dernier Vendée Globe.

Sous l’égide des Fédérations internationales

« Les Olympic Virtual Series sont une expérience numérique olympique nouvelle et unique qui a pour ambition de renforcer l’engagement direct avec de nouveaux publics dans le domaine des sports virtuels, explique Thomas Bach, président du CIO, dans un communiqué. Leur conception s’inscrit dans le droit fil de l’Agenda olympique 2020+5 et de la stratégie numérique du CIO. Les Olympic Virtual Series encouragent la pratique du sport et assurent la promotion des valeurs olympiques, en mettant l’accent sur la jeunesse ».

C’est DreamHack Sports Games, société spécialiste des sports virtuels, qui a été choisie par le CIO pour commercialiser et produire les Olympic Virtual Series. Les compétitions sont organisées sous licence olympique par les éditeurs de jeux et seront ouvertes à tous. Athlètes, ou “e-sportifs”, amateurs ou professionnels, partout dans le monde. Ce sont les Fédérations sportives internationales concernées qui ont sélectionné la discipline et le support. Les cinq épreuves seront disponibles sur les plateformes des éditeurs correspondants et retransmises également sur la Chaîne olympique (“Olympic Channel”). Le CIO précisera plus tard le mode de participation et les prix distribués.

L’annonce de cette première compétition olympique officielle fait déjà des envieux. Plusieurs autres fédérations sportives se sont positionnées pour intégrer le programme des disciplines e-sports concernées, et notamment la FIFA (Fédération Internationale de Football Association). Les autres intéressées sont la Fédération Internationale de Basketball (FIBA), la Fédération internationale de tennis (ITF) et Word Taekwondo (WT). De quoi faire officiellement passer l’e-sport version olympique dans le réel. Ou le contraire.

© SportBusiness.Club Avril 2021


Les disciplines des Olympic Virtual Series 2021

  • Baseball :
    • Organisation : Confédération mondiale de baseball et softball (WBSC)
    • Plateforme : eBaseball Powerful Pro Baseball 2020 (Konami)
  • Cyclisme :
    • Organisation : Union Cycliste Internationale (UCI)
    • Plateforme : Zwift (Zwift)
  • Aviron :
    • Organisation : World Rowing (aviron)
    • Plateforme : Format ouvert
  • Voile :
    • Organisation : World Sailing
    • Plateforme : Virtual Regatta (Virtual Regatta)
  • Sport auto :
    • Fédération Internationale de l’Automobile (FIA)
    • Plateforme : Gran Turismo (Polyphony Digital).