Les femmes journalistes de sport veulent se faire entendre

Médias. Plus de 150 femmes, réunies au sein d’un collectif baptisée “Femmes journalistes de sport”, ont signé une tribune publiée sur le site du Monde dimanche 21 mars 2021, afin de “mettre un terme à l’infériorisation des femmes dans les rédactions sportives” des médias français. Elles réclament de ne plus être discriminées, harcelées ou invisibilisées.

Ce cri intervient alors que Canal+ a diffusé dimanche un documentaire réalisé par Marie Portolano, ancienne journaliste au service des sports de la chaîne récemment passée chez M6. Elle décrit, aux travers de nombreux témoignages de journalistes femmes, l’ambiance machiste et parfois à la limite de délits, qu’elles ont subit au sein de leurs rédactions, ou les hommes sont largement majoritaires.

La diffusion de ce documentaire a été très commenté sur les réseaux sociaux, où d’autres journalistes femmes ont également fait état de témoignages personnels. Par ailleurs, la lettre Les Jours, a révélé que certaines séquences du documentaire avaient été coupées. Il s’agirait de passages vidéos où Pierre Ménès, journaliste à Canal+, se rend coupable de gestes déplacés envers des consœurs.