L’Open 35 Saint-Malo passe en classe mondiale

Autant dire qu’il y a eu période plus propice pour mettre en place un tournoi international de tennis. C’est pourtant le challenge dans lequel se sont lancés les dirigeants du Tennis Club Jeanne-d ‘Arc de Saint-Malo (TCJA)… en un mois et demi. « Nous n’avons eu l’agrément WTA qu’en mars dernier », raconte Baptiste Guermeur, co-directeur de l’Open 35 Saint-Malo qui débute ce lundi 3 mai en Bretagne pour une semaine. Le tournoi féminin existe depuis dix ans, mais cette année il franchi une étape importante en intégrant le circuit mondial WTA 125. « Ce label nous permet de nous mettre en lumière, poursuit le dirigeant. Nous avons des médias, comme L’Equipe ou France 3, qui ne venaient pas avant ». La finale sera même retransmise sur Bein Sports.

Les co-directeurs patrons du tournoi de tennis malouin n’ont pas beaucoup hésité quand la fédération française est venue les voir en début d’année pour leur demander s’ils étaient intéressés pour monter en gamme. La France souhaite organiser plus de compétitions féminines « Le cahier des charges est très stricte, mais pour cette première année ils sont indulgents, explique Baptiste Guermeur. En fait, c’est le protocole “covid” imposé qui nous prend le plus de temps. Ce n’est que de la gestion médicale ». Et des coûts supplémentaires.

Plus de 110 partenaires

Le budget d’organisation de l’Open 35 Saint-Malo a fait un bond : il est passé de 200 000 euros à 350 000 euros cette année. « Nous tablons sur 450 000 euros l’an prochain, précise le co-directeur du tournoi. Nos partenaires institutionnels nous ont bien aidé ». Le Conseil départemental a ainsi déboursé 35 000 euros pour devenir partenaire-titre. Toutefois, le ticket d’entrée pour s’associer au tournoi est beaucoup moindre : 200 euros ! A ce prix, l’annonceur profite seulement d’une présence dans le magazine, mais il peut se revendiquer partenaire. L’Open 35 Saint-Malo rassemble ainsi plus de 110 entreprises.

Une bonne vingtaine bénéficie du label “partenaire officiel” et peuvent prétendre à une exposition sur les courts. Chacun a déboursé environ 11 000 euros. L’organisation compte aussi sur des fournisseurs dont les prestations offertes permettent d’effacer des lignes de coûts. C’est le cas notamment pour la restauration. En revanche, cette année, pas question de compter sur la billetterie. Crise sanitaire oblige, le tournoi se tiendra à huis clos. Pas de quoi trop contrarier les organisateurs qui jusqu’alors ne faisaient payer que pour les demies et la finale. « C’est malheureusement toujours compliqué pour remplir des tribunes, d’autant plus pour du sport féminin », regrette Baptiste Guermeur. La montée en puissance de son tournoi avec la venue de joueuses du Top 50 mondial, devrait changer la donne l’an prochain.

© SportBusiness.Club Mai 2021

A lire aussi :
Combien remporte la gagnante de l’édition 2021 de l’Open 35 Saint-Malo ?


Les partenaires principaux de l’Open 35 Saint-Malo

  • Partenaires institutionnels :
    • Département Ille-et-Vilaine
    • Ville de Saint-Malo
    • Région Bretagne
    • Fédération française de tennis (FFT)
    • Baie du Mont Saint-Michel
  • Equipementiers :
    • Babolat
    • Intersport