Annulation du Marathon de Paris : Asics fait avec

Partenaire majeur du Schneider Electric Marathon de Paris, Asics se retrouve confronté à l’annulation de la course cette année. Les conditions sanitaires imposées à cause de l’épidémie du covid-19 ont obligé Amaury Sport Organisation et la Ville de Paris à prendre cette décision mercredi 12 août, après avoir reculé deux fois la date de l’épreuve initialement prévue en avril. Le Mutuelle Harmonie Semi de Paris subit le même sort.

Arnaud Leroux, directeur marketing Europe d’Asics, confie que cette décision est un préjudice d’exposition. Cette année l’équipementier japonais avait également prévu d’appuyer sa communication sur les Jeux olympiques de Tokyo… reportés à l’été 2021. Toutefois, le dirigeant explique que la course n’est finalement que l’aboutissement d’un dispositif d’activations lancé en amont auprès des coureurs. Asics est partenaire du Marathon de Paris depuis 2009 et vient de prolonger jusqu’à l’édition 2024.

Le marathon de Paris a été annulé. Asics est l’un des principaux partenaires de la course. Est-ce préjudiciable pour la marque ?

Arnaud Leroux : « Ce n’est une bonne nouvelle. Nous n’en sommes pas heureux. Néanmoins, nous ne sommes pas complètement surpris parce que les conditions sanitaires du moment et les consignes gouvernementales laissaient à penser que ce scénario arriverait. Nous étions préparés. Pas de marathon signifie effectivement pas de visibilité pour la marque lors de la course. Il y a également l’absence de l’expérience que représente le Salon du Running où nous avons chaque année un très grand stand et qui nous permet de rencontrer près de 100 000 visiteurs. Plus qu’un préjudice, car personne ne nous a volontairement fait du mal, il s’agit d’une opportunité de perdue ».

La communication d’Asics ne se résume donc pas seulement au Marathon ?

A.L. : « Pour les 60 000 coureurs inscrits, l’expérience commence dès le jour de l’inscription. Il y a ensuite la phase de préparation avant la course. L’intérêt d’une marque comme Asics, ce n’est pas d’être avec les coureurs seulement le jour de la course, même si c’est l’aboutissement de leur projet : c’est être là tout au long de leur préparation en leur conseillant la meilleure chaussure, en leur donnant des plans d’entraînement adaptés à leur objectif, et aussi en étant derrière eux pour les motiver. Ce fut le cas avec l’Asics Running Lab Tour, une opération organisée en amont du marathon. Tous ces points de contact, Asics en a bénéficié quand même un peu ».

L’année 2020 risque-t-elle d’être une année noire pour Asics ?

A.L. : « La question est évidente et en même temps la réponse est surprenante car c’est plutôt non ! Tous les indicateurs de l’écosystème du running montrent que le secteur se porte mieux. Il a retrouvé un certain entrain au travers de cette crise sanitaire. Quand on est confiné, on n’a qu’une idée : se dépenser et faire un peu d’activité physique. Dans ce contexte, la course à pied est une activité simple d’accès. Certains se sont même remis à la course à pied. Cette tendance se traduit dans nos chiffres de ventes depuis la fin du confinement. Les niveaux de croissance du marché sont au-dessus des espérances. Le business perdu pendant les semaines de confinement ne sera pas rattrapé et nous finirons probablement l’année en régression, mais ce sera plus léger que dans d’autres secteurs. 2020 ne sera pas l’année noire qui a un temps été envisagée ».

© SportBusiness.Club Août 2020