Paris 2024 va composer avec de nouveaux maires

Politique

Dimanche 8 août 2021, dans le stade olympique de Tokyo, c’est Anne Hidalgo qui recevra des mains du président du Comité international olympique (CIO) le drapeau olympique, symbole des Jeux que Paris organisera trois ans après. La maire de la Capitale le sera donc encore dans treize mois : à Paris, lors du deuxième tour des élections municipales, dimanche 28 juin, la liste qu’elle menait est arrivée en tête. La socialiste sera officiellement élue pour un deuxième mandat de 6 ans à la Mairie de Paris vendredi 3 juin lors d’un Conseil de la ville.

Ce résultat réjouit Tony Estanguet, le président du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (COJO) de Paris 2024 : « C’est une bonne nouvelle, c’est la continuité, a-t-il commenté lundi 29 juin. Anne Hidalgo a défendu le projet, elle l’a animé et fait le tour du monde avec nous pour décrocher cette victoire ». Réaction identique de la part de Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) : « C’est bien que ce soit elle qui soit la maire de Paris au moment des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 », a-t-il indiqué.

Si Paris ne change pas d’édile ce n’est pas le cas dans d’autres villes hôtes de compétitions des Jeux de 2024. C’est plus particulièrement le cas Seine Saint-Denis (voir tableau ci-dessous) où plusieurs communes changeront de Maire, comme à Saint-Denis, cœur sportif des JO (Stade de France, Centre aquatique, une partie du Village des athlètes…) où ce bastion communiste passe aux socialistes. Les premiers magistrats de Saint-Ouen (Village des athlètes), Le Bourget et Dugny (Village des médias, centre des médias…) changeront également.

Changements à Colombes et à Teahupo’o

Cette nouvelle situation ne contrariera la marche en avant de Paris 2024 puisque l’ensemble des budgets est déjà voté et les travaux les plus importants sont lancés. Il faudra quand même nouer de nouveaux contacts dans ces villes où les équipes vont changer. Plus concrètement, c’est un problème d’agenda qui va se poser dans l’immédiat. Un Conseil d’Administration de Paris 2024 était en effet programmé jeudi 9 juillet. Or le même jour se tiendra également une réunion importante du Grand Paris avec de nombreux nouveaux élus de la Métropole, dont, justement, ceux de Seine Saint-Denis. Le COJO étudie donc une autre date afin que les tous les maires des « villes olympiques », fraîchement élus ou réélus, soient bien présents.

Dans les autres départements où se tiendront des épreuves olympiques, les électeurs ont plutôt opté pour la stabilité politique. C’est le cas à Nanterre (Hauts-de-Seine), Versailles (Yvelines) et dans les communes de l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines. En revanche, Colombes (Hauts-de-Seine), où le mythique et olympique stade Yves-du Manoir doit recevoir le hockey, passe de la droite LR aux écologistes. Marseille, où se dérouleront les épreuves de voile, pourrait également changer de bord et basculer à gauche : le vote à la Mairie est prévu samedi 4 juillet*. Enfin, même Teahupo’o est concernée par le changement politique : Taiarapu-Ouest, la commune de Polynésie qui accueille la vague où se disputeront les épreuves olympiques de surf, aura également un nouveau premier magistrat.

© SportBusiness.Club Juillet 2020

Mise à jour, samedi 4 juillet 2020. Michèle Rubirola (Printemps marseillais), divers gauche, est élue Maire de Marseille par le Conseil municipal.


Maires des villes de Paris 2024

Villes "Paris 2024"
Maire sortant
Étiquette
Tête de liste élue
Étiquette
Paris
Anne Hidalgo
PS
Réélue
Saint-Denis
Didier Paillard
PC
Mathieu Hanotin
PS
Saint-Ouen
William Delannoy
UDI
Karim Bouamrane
PS
L'Île-Saint-Denis
Mohamed Gnabaly
Div. gauche
Réélu
Le Bourget
Yannick Hoppe
Div. droite
Jean-Baptiste Borsali
Div. droite
Dugny
André Veyssiere
LR
Quentin Gesell
Div. droite
Colombes
Nicole Goueta
LR
Patrick Chaimovitch
EELV
Vaires-sur-Marne
Isabelle Recio
LR
Edmonde Jardin
Div. centre
Montigny-le-Bretonneux
Jean-Luc Ourgaud
Div. droite
Lorrain Merckaert
Div. droite
Elancourt
Jean-Michel Fourgous
Div. droite
Réélu
Guyancourt
François Morton
Div. gauche
Réélu
Versailles
François de Mazières
Div. droite
Réélu
Nanterre
Patrick Jarry
Div. gauche
Réélu
Marseille
Jean-Claude Gaudin
LR
Michèle Rubirola
Div. gauche
Taiarapu-Ouest
Wilfred Tavaearii
Partie autonomiste
Tetuanui Hamblin
Source : SportBusiness.Club. Têtes de la liste arrivée en tête au second tour des élections municipales de 2020 ou maire élu dès le premier tour. (*) Mise à jour : samedi 4 juillet 2020

1 Rétrolien / Ping

  1. OLBIA Conseil Cette semaine 27, Olbia a appris que…

Les commentaires sont fermés.