« Le masque serait un signal positif pour les salles de sport »

Podcast. Pour Virgile Caillet, le Délégué général de l’Union Sport & Cycle, la conception d’un masque adapté à la pratique sportive permettrait d’accélérer la réouverture des salles de fitness ou de loisirs sportif. Dans cette interview, le responsable revient sur le travail réalisé pour ses membres durant la crise sanitaire du coronavirus. Il confie la manière dont se déroulent les réunions interministérielles auxquelles il participe… en visio-conférences.

Virgile Caillet évoque également le plutôt bonne santé du secteur du cycle en France, porté malgré lui par le confinement et le respect des gestes barrière. Il donne également les pistes des principaux dossiers qui seront ouverts en 2021, même s’il craint que beaucoup d’entreprises du secteur du sport ne mettent la clé sous la porte ces prochains mois. Extraits.

Craignez-vous beaucoup de dépôts de bilan dans le secteur du sport en 2021 ?

Virgile Caillet : « L’année 2020 a été très difficile. Nous avions une épée de Damoclès tout au long de l’année au-dessus de nos têtes. Il y a eu l’incertitude sur l’évolution du virus, sur les aides économiques, sur la reprise de la pratique, sur les aides économiques… Tout cela est horrible pour des dirigeants d’entreprises. Si on ne peut pas planifier on ne peut pas anticiper. (…) Cela amène une certaine fragilisation économique. (…) Tous les acteurs sont vraiment fragilisés. (…) Donc oui, on a à craindre des défaillances. C’est évident. Notre objectif sera évidemment à ce qu’il y en ait le moins possible. Dans tous les secteurs les entreprises sont à bout de souffle et n’ont plus de surface financière. Si les aides de sont pas bien calibrées elles ne pourront plus répondre aux exigences financières et elles vont tomber ».

Vous travaillez sur la création d’un masque qui pourrait être utilisé dans les salles de sport. Où en êtes-vous ?

V.C. : « (…) Les salles sont considérées comme des lieux de propagation. Mais aucune étude ne l’a prouvé. Ce sont des intuitions scientifiques. (…) Quand bien même on aurait mis des mesures sanitaires extraordinaires, et c’est le cas dans les salles de sport, il y aura toujours cette idée que la pratique sportive peut faciliter la propagation du virus. (…) En j2020, tous les commerces ont rouvert fin mai. . Mais, pour les salles de sport et la pratique sportive, il a fallu attendre le 22 juin en Île-de-France. Pourquoi ? Tout simplement parce que le sport n’est pas considéré. Nous avons du mal à faire entendre votre voix. Du coup, maintenant on anticipe. On dit, “attention, nous on est pas comme les restaurants. Une salle de sport c’est un lieu couvert et quand on fait du sport on est en mouvement. Mais, il y a de l’aération, de l’air, de la hauteur sous plafond. Nous ne sommes pas confinés. En plus, on sait tracer et identifier les usagers. (…) La dernière mesure barrière, c’est le masque. (…) Nous avons commencé sur le sujet depuis plusieurs mois avec certaines de nos entreprises comme Decathlon. Under Armour, Adidas ou Nike sont aussi engagés dans cette réflexion (…) c’est-à-dire, non pas créer une norme mais plutôt une spécification. (…) C’est fixer les règles minimum pour produire un masque acceptable sur le plan scientifique pour la pratique du sport. (…) L’objectif est de produire ces masques le plus vite possible. Il y a eu quelques polémiques ces derniers jours de la part d’acteurs et d’institutions sportives. C’est extrêmement surprenant (…) et cela me paraît un peu incompréhensible. (…) En sortant ce masque dès février 2021, on enverrait un signal positif au Haut Conseil de la santé publique et au ministère de la Santé ».

© SportBusiness.Club Janvier 2021


Ecoutez le podcast de Virgile Caillet