Paris 2024 : feu vert pour Tahiti

Jeux olympiques

C’est à l’unanimité que les membres de la Commission exécutive du Comité international olympique ont validé Tahiti et la Place de la Concorde à Paris comme sites de compétition pour les Jeux olympiques de Paris en 2024. De quoi mettre en joie Tony Estanguet : «C’est un moment fort pour nous, une excellente nouvelle, déclare-t-il. Nous avons senti un véritable enthousiasme de la part du CIO.» Le patron de du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (COJO) assure que Tahiti et la fameuse vague de Teahupoo sont le meilleur choix sportif. «Nous allons offrir les meilleures conditions de compétition sur une vague française,» affirme le triple champion olympique.

«Nous allons nous appuyer sur un site habitué à l’organisation de grandes compétitions de surf, poursuit-il. Ils ont un vrai savoir-faire. Nous bénéficions aussi d’un soutien très fort des autorités et de la population de Polynésie.» Selon un sondage réalisé par Ifop pour le COJO, 74% des personnes interrogées, en France métropolitaine, estiment que le choix de Tahiti est le “bon” pour les Jeux de Paris (voir ci-dessous). Pour 45% des sondés, Tahiti a été retenu parce le site offrait les conditions optimales de compétition, et pour 40% car l’île est “l’un des berceaux du surf”. A contrario, seulement 21% trouvent que le choix a été réalisé pour son “faible impact environnemental”. Ce taux est même plus bas chez les 15-25 ans : 18%.

«Nous avons été très sereins, et sur ce sujet sensible nous avons démontré que l’impact carbone d’une compétition à Tahiti n’était pas différent d’un des autres sites candidats [en France métropolitaine], répond Tony Estanguet. Il est même inférieur.» Les dirigeants de Paris 2024 vont maintenant travailler sur les disciplines à installer par site. La place parisienne de la Concorde devrait accueillir les sports urbains : basket 3×3, BMX free-style, et les sports additionnels skateboard, escalade et breaking. Le programme de Paris 2024 est loin d’être bouclé car fin février le CIO a reçu les demandes de nouvelles disciplines de la part des fédérations internationales. L’aviron de mer par exemple, qui pourrait remplacer une autre discipline dans le même sport. «On nous consulte sur ces choix car ça aura un impact sur beaucoup de choses,» explique Aurélie Merle, directrice déléguée aux compétitions. Tout devrait être inscrit dans le marbre en décembre 2020.

© SportBusiness.Club Mars 2020


Sondage Paris 2024 à propos du site de Tahiti

Paris 2024 a choisi le site de Tahiti pour accueillir l’épreuve de surf en 2024. Est-ce, selon vous, un bon choix pour accueillir les épreuves de surf des Jeux Olympiques de Paris 2024 ?

  • Un Bon choix : 74%
    • Un très bon choix : 22%
    • Un bon choix : 52%
  • Mauvais choix : 26%
    • Un mauvais choix : 17%
    • Un très mauvais choix 9%

Paris 2024 a choisi le site de Tahiti à l’aune de cinq critères principaux. Pour vous, quels sont les deux critères de choix les plus importants ?

  • Les conditions optimales de compétition offertes aux athlètes (qualité des vagues) pour garantir une épreuve très sélective 45%
  • La dimension culturelle et historique du site, Tahiti étant l’un des berceaux du surf : 40%
  • La dimension spectaculaire du site et les images qui valoriseront la France et ses territoires à l’international : 33%
  • L’intégration d’un territoire ultra-marin au projet : 25%
  • Le faible impact environnemental de la compétition lié au choix de ce site : 21%

Source : Sondage Ifop pour le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 : Les Français et Paris 2024. Echantillon de 1 004 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus, et un échantillon de 520 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 à 25 ans. Février 2020